Chaque jour un pas de plus… vers la confrontation finale!

 
Новости
6 августа
21:49

Chaque jour un pas de plus… vers la confrontation finale!

Poussée sans arrêt par les faucons U.S, »l’Affaire russe » cherche à renverser un Trump qui par ailleurs critique les sanctions contre la Russie mais les signe et commente, en ajoutant un petit zeste d’huile à chaque fois. Ceci au final met en lumière le réel pouvoir du Président comme pion de l’échiquier. L’Amérique a longtemps servi de modèle et d’exemple pour nous européens, vision parfaitement entretenue par des médias dont on connaît la dépendance. Cela a permis ainsi de passer sous silence ce qu’a été et est le pouvoir américain, le vrai pouvoir car le pouvoir élu n’est qu’une façade dans un système qui n’a plus rien de démocratique puisque les institutions, les dirigeants sont de fait contrôlés par ce pouvoir occulte qui ne fait aucun cas de sa propre population.

Une poignée, en fait, impose à l’Amérique et finalement au monde, sa dictature sous fond d’hypocrisie. Tout dans le système américain est d’ailleurs hypocrisie puisque les puissances d’argent nomment leur candidat et le font régulariser par une population qui le plus souvent ignore tout des mécanismes. Trump représentait un espoir de rupture tout comme Kennedy dans un autre registre mais la constatation s’impose : le président est un instrument, lorsqu’il ne sert plus ou tente de résister à l’ordre, alors on l’abat ou on cherche à le détruire comme Trump.

Ce dernier avait soulevé le problème et entraîné derrière lui l’Amérique basique, celle des pionniers, du peuple et du petit peuple lassé des gouvernements précédants, dont ceux de la famille Bush, des Carter et des Clinton qui ont fait dégringoler l’Amérique et mis le feu partout dans le monde. Mais on l’avait vu avec la campagne organisée par Nixon qui avait défié la machine militaro industrielle en se retirant du Vietnam et en ouvrant une porte vers la Chine. Tout ceci n’entrait pas dans les plans de ceux qui ont fait fortune avec la peau des soldats US, on le piégea habilement et les médias firent le reste. Nous avons une fausse idée de l’Amérique, brouillée aussi par les épisodes des guerres du vingtième siècle, beaucoup estiment que nous leur devons la liberté, c’est en partie vrai et faux à la fois car sans l’incroyable mise en scène de « Fortitude » qui immobilisa la force mécanique dans le Pas de Calais, sans la percée sur un front large des armées russes (nous préférons russes plutôt que soviétiques parce qu’en fait c’est le peuple russe dans son ensemble et aussi avec ses croyances qui a fait la victoire). Sans ces deux instruments et sans le sang des Français civils ou combattants, engagés partout ou sous les bombes, jamais les Alliés n’auraient pu se maintenir en Normandie, choix au demeurant médiocre puisque les Armées alliées allaient se trouver enlisées plus de deux mois dans une bande littorale, face souvent à des troupes de second ordre mais disciplinées et combatives.

Même l’attentat contre Hitler, la conjuration des militaires de haut rang réunis dans la Schwarze Kapelle, ne put entamer une armée inférieurement armée mais déterminée. Si Hitler n’avait pas donné dans le piège de « Fortitude » et fait intervenir immédiatement ses réserves blindées du Pas de Calais, les Alliés auraient subi une désastre équivalent à Dunkerque ou à Dieppe malgré les moyens mis en oeuvre. Mais puisqu’il est de bon ton de nous flageller en oubliant les sacrifices, l’Armée des Ombres transformée en maquis, aidée par des commandos a réussi à ralentir et à fixer les renforts allemands. Pas un secteur de Bretagne n’échappe aux conséquences d’un soulèvement et au témoignage des sacrifices de ces résistants mal armés, peu entraînés, parfois pieds nus qui ont attaqué les colonnes allemandes et guidés les soldats de l’Armée Patton à travers le pays breton.

Sans cet immense deuxième front, sans les Russes et sans la duperie du plan Fortitude, le débarquement n’aurait réussi mais puisqu’on évoque les Américains, ils n’ont pas été économes de leurs propres troupes car la face cachée de la Schwarze Kapelle, ce complot allant de Rommel à Von Kluge, les deux chefs à l’Ouest et touchant toute l’Armée Allemande jusqu’à la SS, nous montre que les Américains n’ont pas cherché, ni voulu discuter d’un possible cessez le feu et d’un retournement de situation à l’Ouest et par extension en France, c’est à dire un complot qui aurait éliminé Hitler dès juillet 1944. Ils n’ont pas aidé les conspirateurs parce que le plan réel était la conquête de l’Allemagne, l’élimination des chefs, pas un armistice qui aurait évité des milliers de pertes de soldats mais aussi de civils, de juin 1944 à mai 1945. Roosevelt ne voulait pas d’une paix parce que le lobby d’armement ne le voulait pas, c’est en quelque sorte ce qui s’est passé avec le Japon où on apprend que l’Empereur en personne voulait mettre fin à la guerre bien avant l’effondrement des Armées et bien entendu avant Nagasaki et Hiroshima. Nous avons donc la vision des Américains en libérateurs mais nous avons fait l’impasse sur les morts civils et les destructions souvent inutiles comme Caen nivelée par Montgomery parce qu’il n’avait pas pu atteindre ses objectifs, la ville étant en soi un objectif inutile.Il est vrai qu’on ne peut balayer le souvenir de ces soldats qui sont tombés et c’est justice mais n’oublions pas ces soldats et civils russes à l’Est.

Or nous ne les associons pas à la victoire que nous fêtons chaque année parce que nous ne voyons que par la seule Amérique, ce qui est un déni de réalité lorsqu’on sait les pertes des autres alliés du front de l’Ouest ou du Sud, d’Italie et de la campagne allant jusqu’à la victoire. Nous oublions nos propres sacrifices pour ne retenir que ceux d’un pays qui ne fut pas toujours l’Ami dont on se glorifie. En fait l’Amérique maçonne, oublia très vite notre aide à l’indépendance en nous faisant une guerre maritime qui ne cessa qu’avec une transaction douteuse portant sur une partie du territoire de l’Amérique d’aujourd’hui. Qui fit la bonne affaire? Pas Napoléon et pas la France assurément. Plus tard dans ce dernier grand conflit les donneurs d’ordres américains firent tout pour nous évincer de nos territoires extérieurs. En Asie, où une mission américaine formait le Vietminh contre nous jusqu’au moment où le responsable américain, le lieutenant-colonel Dewey de l’OSS fut assassiné par ce même Vietminh. L’aide américaine ensuite cessa mais il fallu la guerre de Corée pour que les Américains nous apportent de l’aide matérielle, limitée d’ailleurs et où on laissa faire le désastre de Dien Bien Phu parce que déjà les donneurs d’ordre US voyaient l’occasion de prendre notre place.Ne parlons pas du Maghreb et des armes « abandonnées » qui servirent ensuite contre nous, dès les massacres de Sétif.Là encore on a voulu occulter le rôle de l’OSS. Nous n’avons finalement pas d’amis dans ce qui conduit l’Amérique, le monde n’en a pas d’avantage.

Ces gens sont prêts à tout même au sacrifice de millions d’Américains pour une bonne guerre planétaire.Ne doutons pas que si un conflit se produisait l’Europe serait ravagée une fois de plus mais que cette fois l’Amérique n’échapperait pas, mais de ça, des pertes dans la population d’Amérique, les racailles qui tirent les ficelles s’en moquent. Ils ont sacrifié des soldats dans leurs guerres en les faisant durer comme au Vietnam où le Viet rapportait un million de dollars, combien rapportent un migrant qui est envoyé sur l’Europe pour les Soros et autres crapules? Le problème reste le même et derrière les sanctions contre la Russie, derrière l' »Affaire de l’ingérence indémontrable de la Russie » dans l’élection américaine, il y a la volonté de faire une nouvelle guerre qui rapportera car ces gens n’en ont jamais assez.Ils n’ont pas de Dieu, d’âme, que de vils intérêts.

L’image de l’Amérique s’est donc ternie et ce ne sont pas les citoyens de base qui en sont responsables mais un système vicié, des politicards véreux et des dingues comme Mac Cain. L’Amérique n’est plus une référence et au moins cela déchire un voile de camouflage mais une chose paraît acquise, nous paierons très cher notre alignement imposé par nos gouvernants.L’Amérique elle-même paiera le prix!

Hipostra

Source

Последние публикации

Популярный статьи

Яндекс.Метрика