Des Pères Noël bleus "crucifiés"

 
Nachrichten
23 Dezember
22:18

Des Pères Noël bleus "crucifiés"

C'est la saison du Père Noël rouge.

Des Pères Noël Bleus se sont mis chacun sur une croix la veille de Noël devant la Cour constitutionnelle fédérale à Karlsruhe ce 21 décembre 2016. Tout est symbolique dans cet acte. La raison est la suivante, «certains enfants sont tristes, car ils doivent célébrer Noël avec un seul parent. Et quand les enfants sont tristes, le manteau du Père Noël, Saint Nicolas tourne au bleu», expliquent les parents séparés de leurs enfants qui portent le costume d'un Père Noël bleu.

Les Pères Noël un peu partout.

En Suisse, en Allemagne, les Pères Noël bleus investissent, comme à Lausanne et Yverdon, des lieux publics pour sensibiliser la population sur le fait que de nombreux enfants ne voient pas un parent pendant les période des fêtes. Heiderose Manthey, une mère allemande (ancienne enseignante) dont le Jugendamt a pris ses enfants, il y a plusieurs années, soutient la manifestation des Pères Noël bleus. «De nombreux parents se suicident car ils ne supportent pas de ne pas pourvoir revoir leur enfant ou de ne pas pouvoir leur parler librement», explique Heiderose Manthey qui est à la tête d'une association pour le droit des enfants . Cette action en date du 21 décembre montre la situation épouvantable qui règne dans le domaine du droit de la famille en Allemagne et en Europe. Des juges, des experts décident du sort d'enfants en intervenant dans la vie privée de parents et interdisent aux enfants de voir, parler, communiquer avec un parent. Des enfants sont retirés par le Jugendamt de leur famille est mis dans des maisons pour enfants. 77 645 enfants ont ainsi été retirés en 2015 par le Jugendamt ! En 2014, le nombre était de 48 059 . Sous un simple soupçon les enfants sont retirés. Les expertises sont souvent fausses en allant dans le sens du juge.

Même , Marcus Weinberg, le porte-parole de la CDU/CSU a dénoncé le nombre excessif d'enfants enlevés par le Jugendamt . Deux sur trois parmi les experts désignés par la justice n'ont pas le diplôme requis pour mener des expertises psychologiques sur les enfants afin de décider si l'enfant doit rester avec un parent ou pas.

Vidéo réalisée par Heiderose Manthey

[mom_video type="youtube" id="8NML-ZMQfNM" width="750"]

Les parents touchés n'ayant pas de nombreux moyens pour se défendre doivent trouver des idées pour faire connaître ce fait de société sans provoquer la police. Ainsi, ces parents se déguisent en un Père Noël bleu. Un père déguisé explique, «je n'ai jamais pu voir mon fils seul. C'était toujours sous la surveillance d'une personne». Ces parents touchés par les décisions de justice ne peuvent pas revoir leur enfant ou leur téléphoner car si ils le font, ils seront accusés de stalking par l'autre parent ce qui est jugé comme un acte criminel et ce qui veut dire la prison. Donc, ces parents sont limités à faire les clowns déguisés en Père Noël bleus pour sensibiliser la population et les média.

Olivier Renault