Le terrorisme ukrainien dans le Donbass sous couvert de l’inaction de l’OSCE

 
News
9 October
18:28

Le terrorisme ukrainien dans le Donbass sous couvert de l’inaction de l’OSCE

Selon le ministère de la Défense de la DNR, au cours des derniers 24 h, les forces du régime kiévien ont violé le cessez-le-feu à 252 reprises, dont 136 fois en utilisant les armes interdites par les accords de Minsk.

Voici la liste non-exhaustive des principaux criminels de guerre qui ont dirigé ce génocide des civiles du Donbass sous les ordres du gouvernement fantoche de Kiev :

  • Le chef de la 58e brigade motorisée détachée Dropnyï, dont les unités ont tiré 37 obus de mortier du calibre 120 et 82 mm sur les agglomérations de Iassinovataïa et Kroutaïa Balka ;
  • le chef de la 36e brigade détachée de l’infanterie de la marine Deliatitskiï  qui a dirigé le pilonnage des agglomérations Sakhanka et Leninskoïe, en tirant 99 obus de mortier du calibre 120 et 82 mm.

Ses pilonnages des « libérateurs » ukrainiens ont blessé deux femmes par multiples éclats d’obus, détruit 16 maisons et endommagé un gazoduc.

En plus, les FAU ont pilonné les agglomérations de Zaitsevo, Vassilievka, Gagarine, Iassinovataïa, Sakhanka, Leninskoïe avec des lance-grenades et des armes d’infanterie. Tout cela fait preuve de la détermination du gouvernement fantoche de Kiev à exterminer la population du Donbass pour servir intérêts étasuniens.

Au total, au cours de la journée d’hier, ces pilonnages punitifs ukrainiens ont endommagé 18 habitations dans le Donbass.

Sous couvert des tirs de mortiers sur les civils et leurs logements, un commando terroriste ukrainien a pénétré sur le territoire de la DNR près du bourg de Leninskoïe en tuant deux militaires républicains et en en capturant un. Les terroristes ont aussi miné les cadavres pour tuer les soldats de la DNR qui allaient procéder à leur évacuation.

Tout cela a été possible à cause de l’inaction des représentants de l’OSCE qui, par crainte pour leur sécurité, avaient refusé de se rendre dans le secteur pour relever les pilonnages ukrainiens et arrêter ainsi le pilonnage qui a duré toute la journée. Les autorités de la République de Donetsk appellent les responsables de la mission de l’OSCE à enquêter sur cet incident et entreprendre les mesures pour que le militaire républicain puisse être libéré sein et sauf.

Ainsi le gouvernement putschiste ukrainien nous a démontré une fois de plus son refus de respecter la trêve démarrée à l’initiative de la DNR les 15 septembre dernier, ainsi que les accords de Minsk en général. Ceci malgré les exigences de pays européens d’entamer un dialogue avec le Donbass, dont la population continue à être exterminée par l’armée ukrainienne.

Dans son interview récente à «Deutsche Welle», le ministre des Affaires étrangères de l'Ukraine Pavel Klimkin a dit, entre autres, que l’Ukraine n’avait pas l’intention ‘d’avancer dans le mise en œuvre des accords Minsk » et qu’ « une forme de protectorat russe ne devait pas exister dans le Donbass ».  Ce dialogue a clairement montré l’attitude de Kiev envers ses propres promesses et la déception de l’Europe dans les actions de ce gouvernement criminel à qui elle ne fait plus confiance..

***

Les services de renseignement de la DNR continuent à relever les sites de l’armée ukrainienne à éliminer en cas de son offensive. Ainsi, les positions de 6 mortiers de calibre 120 mm ont été identifiées près de l’agglomération de Majorsk, à 1,5 km de la ligne de séparation. Le renseignement a aussi détecté des positions des snipers arrivés des USA dans le Donbass.

Tous ces cas de violation des accords de Minsk par l’armée ukrainienne ont été notifiés aux représentants e la mission de l’OSCE dans le Donbass et du Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination.

Traduit depuis le russe par Svetlana Kissileva

Recent Publications

Popular articles