La dignité française restaurée

 
Actualités
1 juillet
10:31

La dignité française restaurée

Au delà de l'ouverture de la première Représentation française de la République Populaire de Donetsk 

Les 25 et 26 juin dernier, une délégation française est venue, passant par Moscou, rencontrer des autorités et la population de la République Populaire de Donetsk, dans le cadre de l'ouverture à Marseille de la première représentation de cette jeune République qui contre vents et marées et dans la tourmente d'une guerre violente nous offre l'exemple d'une autodétermination populaire audacieuse et ambitieuse qui construit une République nouvelle autour d'une vision sociétale commune et choisie par sa population.
 
J'ai déjà eu l'occasion d'évoquer précédemment les premiers pas de cette délégation d'élus de Provence venus à titre privé évaluer la situation vécue par la population du Donbass depuis 3 ans et soutenir son projet d'avenir et de paix construit autour d'une identité russe héritée aimée et protégée.
 
A l'issue d'un transit par Moscou où plusieurs rencontres importantes ont été réalisées avec des représentants élus des peuples de Russie, nos 4 compagnons sont arrivés à Donetsk le samedi 24 juin en fin d'après midi sous un soleil encore chaud.
Les 4 membres du Centre français de représentation de la RPD, accompagnés de Emmanuel et Estelle Lery ainsi que Kris Roman ont été accueillis par Svetlana Kissileva, Hélène Sydorova, Anna Ilyasova, Philippe Calfine et moi-même, venus les rencontrer à l'Hotel Ramada
 
Dès le lendemain dimanche, un programme de 2 jours intense et varié a entraîné la délégation des bords de la rivière Kalmius vers le musée de la guerre de Donetsk, le ministère des Affaires Etrangères puis le quartier bombardé d'Oktyabrsky avant de se rencontrer autour d'une table d'autres acteurs locaux du soutien au Donbass.
 
Au cours de cette visite de la délégation française je renoue avec mon précédent métier de guide comme ici entre le Donbass Arena et le musée de la guerre en compagnie de Christiane Pujol, Hubert Fayard et Christian Borelli
 
Marc Pujol, Hubert Fayard, Christiane Pujol et Christian Borelli, après quelques heures seulement passées à Donetsk ont trouvé un char russe : un T34 de la guerre !
Elégance incarnée du Donbass Natalia Nikonorova,, la Ministre des Affaires Etrangères de la RPD nous accueille chaleureusement dans son bureau offrant des présents en gage d'affection à nos visiteurs français comme ici à Christian Borelli.
L'après midi de cette première journée, à 15 minutes du centre veille moderne et rutilant, nous effectuons une immersion dans le quartier d'Oktyabrsky où je vis et que j'ai l'honneur de présenter à la délégation française. Ici près du marché à Krimlovsky.

 

Ensuite, nous nous rapprochons du front comme ici au monastère détruit de Iversky en bordure de l'aéroport dont on distingue les ruines en arrière plan de ce secteur symbolique et toujours disputé par les armées en présence.

 

Empruntant la rue dévastée de Stratanovtov, nous allons à la rencontre de civils qui malgré les bombardements incessants depuis 3 ans ont fait le choix de rester dans leurs maisons qui sont les témoins de leur vie mais souvent également celles de leurs parents et grands parents
Tatiana, 65 ans grièvement blessé lors du bombardement de sa maison mais toujours là au milieu des ruines de sa rue, débordant d'énergie et d'espérance mais sans concession vis à vois de l'Ukraine qui a fait de sa vis un enfer depuis 3 ans
Hubert Fayard et Tania qui lui raconte le bombardement de sa maison, dont les murs portent toujours aujourd'hui les stigmates infernaux. et le silence d'un quartier dévasté

Au cours de ce premier voyage la délégation française va recueillir témoignages et documents pour mieux rendre compte de la réalité de cette guerre que les médias occidentaux ignorent pour cacher la responsabilité de leurs gouvernements complices des crimes de guerre commis dans le Donbass par Kiev.
 
Dans le même quartier, nous rencontrons Ludmilla qui nous accueille en pleurant dans sa maison tellement dévastée qu'elle a du se réfugier dans un réduit autrefois réservé aux chiens  Ici avec Christiane Pujol
Dans ce quartier d'Oktyabrsky bombardé depuis 3 ans sans discontinuité, les murs éventrés et le toitures crevés sont devenus le décor quotidien dont la poussière des gravats continue de voler sous les aboiements des canons de Kiev
 

La délégation française chez Luda 

 
Sans avoir le temps de digérer ces premières émotions le lendemain lundi la délégation a visité une hôpital et un orphelinat avant de procéder à une rituelle conférence de presse et une solennelle signature d'un protocole d'accord er de reconnaissance entre le gouvernement de la République de Donetsk et son Centre de représentation dirigé par Hubert Fayard. L'après midi a été consacrée à des rencontres et des échanges avec les députés de la Commission des relations extérieures et médias du parlement du peuple et avec le centre culturel franco-russe de Donetsk animé par Hélène Sydorova.
 
Visite de l'hôpital de traumatologie au cours de laquelle Emmanuel Leroy, président de l'association "Urgence enfants du Donbass" va conclure une opération humanitaire importante, amenant avec lui des fauteuils roulants, équipements de salle d'opération et matériels chirurgicaux 
 
Visite, malheureusement trop brève d'un orphelinat du district de Proletarsky,, au Sud Est de Donetsk où l'action humanitaire de "Urgence Enfant du Donbass" se poursuit
Retour au coeur de Donetsk ou nous retrouvons la charmante ministre de la diplomatie de la RPD pour la signature du protocole d'accord entre la République et son centre de représentation en France. Une conférence de presse suivra l'échange des signatures 

 

A l'issue du déjeuner, une rencontre est organisée avec les députés de la Commission des relations extérieures et des médias du parlement de la République au cours de laquelle des échanges sont réalisés entre les participants autour du fonctionnement des institutions de la République.

 

Dernière réunion avec le centre culturel franco-russe qui incarne le dynamisme qui caractérise la jeune République de Donetsk. Ici Héléne Sydorova avec des étudiants mais aussi François et Catherine, deux autres français de Donetsk venus joindre leurs amitiés et projets à ceux des visiteurs venus de France.
 
Le dernier soir de cette première visite de la délégation française, nous avons esuite été invités par Patrick Lancaster, correspondant américain installé à Donetsk qui nous a fait l'agréable surprise  de nous convier à un diner chaleureux et qui a scellé avec élégance cette rencontre placé sous l'égide de l'amitié fraternelle entre les peuples.
 
 
Les articles et les comptes rendus divers fusent tellement depuis l'événement, ainsi que les réactions passionnées qui sur les réseaux sociaux déclenchent tantôt une sympathie éveillée et fraternelle tantôt une animosité obscure et haineuse, que j'ai décidé d'ouvrir un nouveau blog dédié exclusivement à l'actualité de ce centre de représentation de la DNR en France à qui je souhaite une belle et longue vie et surtout d'éveiller le maximum de consciences en libérant la Vérité sur le Donbass.
 
La page dédié à l'actualité du Centre de la délégation :
 
Un immense merci à Christiane, Hubert, Christian et Marc... ainsi qu'à Emmanuel, Estelle et Kris
 
 
Associé à mes camarades français qui ici se sont engagés aux côtés de la République de Donetsk pour soutenir le Donbass, soit avec une arme ou un stylo, j'exprime toute ma gratitude à Christiane Pujol, Hubert Fayard, Christian Borelli et Marc Pujol d'avoir osé non seulement venir visiter le Donbass sous le feu des projecteurs mais surtout de s'être engagé à en devenir les porte-paroles officiels et reconnus.
 
A ces ambassadeurs de la Vérité je tiens à souligner que leur démarche, contribue à lever le voile sur la réalité abjecte de cette guerre à caractère génocidaire qui s'est abattue comme une tempête sur les populations russes du Donbass. Mais aussi leur engagement humaniste et courageux restaure aussi en Occident et avec noblesse la dignité d'une France qui depuis les gesticulations incendiaires d'un BHL hystérique sur la place du Maïdan s'est vautrée dans le caniveau rougi de sang des collabos de la ploutocratie criminelle responsable de ce chaos suicidaire...
 
Parfois,,souvent, j'ai tendance à trop parler ou écrire désireux de partager mes passions sans compter, je m'en excuse et m'efface ici pour laisser la belle grand mère Luda exprimer mieux que moi ce que beaucoup nous ressentons ici après cette rencontre sur les bord de la Kalmius et sur les murailles de cette cité libre et rebelle e Donetsk !
 
Merci encore et à bientôt mes amis !
 
Erwan Castel, volontaire en Novorossiya
 
A travers Luda et Christian, c'est le Donbass qui remercie la France... la vraie, celle qui respectant ses valeurs fondatrices et humanistes les offrent sans compter avec un altruisme fraternel et courageux !

 

Dernières publications

Articles les plus lus