Arrêté par le SBU, le général ukrainien Rouban est accusé de préparer une mutinerie avec le support du président de la RPD Zakhartchenko

 
Actualités
9 mars
23:53

Arrêté par le SBU, le général ukrainien Rouban est accusé de préparer une mutinerie avec le support du président de la RPD Zakhartchenko

Hier, le 8 mars 2018, le chef du Centre pour la libération des prisonniers, le général ukrainien Vladimir Rouban a été arrêté par le SBU lors du passage de la ligne de séparation avec la République Populaire de Donetsk au niveau de l'agglomération de Maïorsk. Les services de sécurité ukrainiens prétendent avoir retrouvé dans son véhicule des meubles dans lesquels était caché tout un arsenal d'armes dont un mortier 80 mm, 120 obis de mortier et une quinzaine de fusils d'assaut. Plus tard dans la journée l'arrestation de Vladimir Rouban a été confirmé par le procureur général de l'Ukraine Youri Loutsenko.

Suivant le chef d'accusation, c'est la 2e fois que le général ramène des armes de la République de Donetsk. Le lot précédent aurait été stocké à la ville de Khmelnitsk sur le territoire de l'unité А0553, c'est-à-dire le 8e régiment détaché des forces spéciales de l'armée ukrainienne. Les armes auraient été remises au général Rouban par le président de la RPD Alexandre Zakhartchenko en personne pour préparer une mutinerie visant le renversement de Piotr Porochenko Le scénario, selon le procès-verbal de l'interrogatoire du prévenu, serait le suivant : les complotistes devaient attendre que le président Porochenko et les chefs des forces de l'ordre ukrainiens se réunissent à la Rada Suprême et se mettre à bombarder le Parlement aux mortiers et aux lance-grenades. Après la prise d’assaut de la Rada, Porochenko et les députés ukrainiens auraient dû être exécutés et Russie aurait introduit en Ukraine son armée en la faisant passer pour des casques bleues auxquelles se joindraient les forces des Républiques de Donetsk et de Lougansk en occupant l'ensemble du territoire de l'Ukraine.

Le président de la RPD Alexandre Zakhartchenko a donné un commentaire aux médias à ce sujet dans lequel il a indiqué avoir rencontré le général Rouban uniquement au sujet des échanges des prisonniers. Il a également qualifié le scénario du coup d'Etat imaginé par le SBU digne d'un thriller hollywoodien bas de gamme. Il a dit aussi que si les faits venaient de se confirmer, il serait contant de savoir qu'il existe en Ukraine un mouvement de résistance avec des gens prêts à lutter contre le régime criminel actuellement au pouvoir.

Source

Dernières publications

Articles les plus lus