Comme un écho syrien dans le Donbass

 
Actualités
11 avril
07:36

Comme un écho syrien dans le Donbass

Alors que la trêve renforcée de Pâques avait déjà subi de nombreuses violations meurtrières de la part de l'armée ukrainienne, depuis aujourd'hui 10 avril 2018, le front du Donbass vit une brusque escalade militaire qui a débuté au milieu de la journée par des pilonnages de la ceinture Nord de Donetsk par l'artillerie lourde de Kiev.

Voici une liste non exhaustive de violations ukrainiennes du Cessez le feu durant cette journée 

  • 12h30, le secteur de Spartak et de l'aéroport sont violemment pris à partie par des tirs de 82 et 120mm ukrainiens.
  • 19h00, les tirs reprennent au Nord de Donetsk, des messages d'alertes sont transmis à la population civile limitrophes 
  • 20h00, bombardement au mortier (82 et 120mm) du secteur Novoazovsk (Sud RPD)
  • 20h00 Le secteur de Kalinovo-Borshchevatoe (Nord Debalcevo en République de Lugansk) est souus les tirs de mortiers et armes légères
  • 20h15, Au Sud Ouest de Donetsk, le secteur de Trudovsky est bombardé à son tour 
  • 20h40 du secteur de l'aéroport Spartak jusqu'à Yasinovataya (Nord de Donetsk) mais aussi dans le secteur de Novoazovsk (Sud de la République) Les ukrainiens continuent à bombarder les positions républicaines, avec les armes d'infanterie des mortiers 82 et 120 mm, des véhicules blindés, des lance roquettes antichar et de l'artillerie lourde.
  • 22h40, dans le secteur de Yasinovataya, au Nord de Donetsk, les tirs continuent 

Ce réveil du front du Donbass est inévitablement mis en perspective avec la situation extrêmement tendue qui oppose sur le terrain syrien les USA et la Russie. Et je reste convaincu que ces 2 conflits que j'appelle depuis 3 ans "les conflits jumeaux", même s'ils ne sont pas (encore) comparables en terme d'intensité militaire, sont en revanche intimement liés par leurs grands protagonistes et les menaces qu'ils font peser sur une paix mondiale déjà fortement malade ! Si l'éruption syrienne se confirme, le front du Donbass risque de suivre soit par "sympathie" artificière, soit pour ouvrir un 2ème front sur le flanc russe.

Aujourd'hui, à quelques heures d'une rotation nouvelle vers le front, nous sommes allés sur le front réaliser des corvées habituelles pour améliorer les positions. Partout les tirs ukrainiens se faisaient entendre et partout les positions républicaines étaient renforcées et même multipliées.

De toute évidence, le Donbass s'attend à une offensive des forces de Kiev. De quelle nature sera t-elle, où se déclenchera t-elle sont des questions qui pour le moment et à l'échelon subalterne ou nous nous trouvons, qui restent sans réponse. 

Les casernes ont repris une ambiance de veillées d'armes, chacun vérifiant une énième fois son paquetage, ses armes et munitions tout en écoutant en fil continu les actualités locales et internationales et les bruits de la guerre qui frappent aux fenêtres régulièrement.

  • 23h45, le canon gronde toujours à l'horizon Nord de Donetsk

Erwan Castel

Source

Рубрика: 

Dernières publications

Articles les plus lus