Grâce au soutien des forces russes, l'armée arabe syrienne a brisé la défense des terroristes de l'EI et forcé le blocus de la ville de Deir ez-Zor

 
Actualités
5 septembre
22:39

Grâce au soutien des forces russes, l'armée arabe syrienne a brisé la défense des terroristes de l'EI et forcé le blocus de la ville de Deir ez-Zor

Le Kremlin a salué mardi "la victoire stratégique très importante" remportée par l'armée syrienne qui a brisé le siège de plus de deux ans imposé par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) à la zone gouvernementale de Deir ez-Zor, dans l'est du pays.

Vladimir Poutine "a félicité" les commandements des armées russe et syrienne, ainsi que le président syrien Bachar el-Assad par un télégramme, pour "cette victoire stratégique très importante", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Il s'agit d'une "étape importante vers la libération du territoire syrien du terrorisme", a estimé le président russe, selon M. Peskov.

La perte de Deir ez-Zor et de sa province riche en pétrole -- la dernière de Syrie encore aux mains des jihadistes -- devrait sonner le glas de la présence de l'organisation extrémiste sunnite en Syrie, trois ans après sa fulgurante montée en puissance.

Cette victoire de l'armée syrienne à Deir ez-Zor a été rendue possible grâce à l'appui de l'aviation et de la marine russe, Moscou étant un allié indéfectible du régime d'Assad depuis le début en 2011 de ce conflit qui a fait plus de 330.000 morts.

"Grâce aux bombardements de l'aviation russe et aux frappes de missiles de croisière, des unités des forces gouvernementales syriennes (...) ont brisé la défense des terroristes de l'EI et forcé le blocus de la ville de Deir ez-Zor", s'est ainsi félicité mardi le ministère russe de la Défense.

La frégate russe "Amiral Essen" en Méditerranée a tiré mardi matin des missiles Kalibr sur des positions de l'EI, tuant "un grand nombre de militants" du groupe jihadiste près de Deir ez-Zor.

Ces frappes ont aussi permis "la destruction de quartiers fortifiés tenus par des combattants" avec un "réseau ramifié de tunnels souterrains, de positions d'artillerie, d'abris et d'entrepôts de munitions", selon le communiqué du ministère de la Défense.

Source

Рубрика: 

Dernières publications

Articles les plus lus