La Pologne démolit les monuments aux soldats morts pour libérer l’Europe

 
Actualités
24 octobre
14:06

La Pologne démolit les monuments aux soldats morts pour libérer l’Europe

A l’emplacement du carrefour Georges Washington, entre le 10 et le 15 septembre 1944, 26 soldats soviétiques sont morts à cet endroit, en rive droite de la Vistulle dans des combats de la bataille lancée en janvier 1944 ayant pour objectif de repousser les armées nazies au delà de la Vistulle et de l’Oder. Une offensive qui permettra la libération de plusieurs camps de concentration et d’extermination, notamment le camps d’Auchwitz par l’armée rouge. Ces soldats soviétiques sont morts pour la libération de la Pologne et pour défaire les armées fascistes et nazies. C’est pourquoi à cet endroit a été érigé un monument à leur mémoire. Un monument sur lequel est gravé un poem de Tadeusz Kubiak, ainsi que ” Gloire éternelle aux héros de l’Armée Rouge qui sont tombés durant la libération de la ville de Varsovie, capitale de la Pologne”. C’est ce monument que la municipalité social libéral de Varsovie – en plein accord avec la politique fasciste de l’extrême droite au pouvoir du parti PiS – a décidé de détruire.

Dans un communiqué, le parti communiste polonais condamne la destruction de ce monument. Rappelons que le régime d’extrême droite au pouvoir en Pologne à la faveur de la contre révolution a entrepris avec le soutien de l’Union Européenne de détruire à travers tous le pays les monuments aux morts des soldats de l’armée rouge tombés pour la libération de la Pologne et de débaptiser les lieux nommés du nom des personnalités de la Pologne Populaire. Dans une vaste campagne de négationnisme à grande échelle. Dans le même mouvement fasciste, le régime réprime les militants du parti communiste polonais, parti qu’il tente d’interdire. Là aussi avec le soutien de l’Union Européenneet des capitales occidentales.

En France et à dans le monde, à l’initiative du PRCF, une pétition internationale a été lancée auprès de l’ONU pour protéger le parti communiste polonais, et avec lui la liberté. Signez cette pétition. Car on sait ce qui commence quand ils commencent à venir chercher les communistes. Que vous soyez ou non communiste, votre tour viendra ensuite !

Le Capitalisme et ses structures – Union Européenne, Euro – portent le fascisme comme la nuée l’orage !

Ce qui se passe en Pologne, en Hongrie, dans les pays baltes, en Italie, en Espagne, mais également en France – où le régime mène une campagne policière, judiciaire et médiatique politique contre l’un des principaux mouvements d’opposition populaire et en menant une féroce répression policière et des procès politiques contre les manifestants, syndicalistes et militants du monde du travail – doit alerter pour résister tous ensemble et maintenant à la qui s’accélère.

JBC

Source

Рубрика: 

Dernières publications

Articles les plus lus