« L'armée ukrainienne à l'école américaine » écrit le Temps ou la volonté d'exterminer les populations russophones !

 
Actualités
7 mars
10:08

« L'armée ukrainienne à l'école américaine » écrit le Temps ou la volonté d'exterminer les populations russophones !

L'OTAN a, en fait, volontairement brisé les accords de Minsk et n'a jamais voulu les respecter et pire toujours voulu massacrer les populations russophones du Donbass ! L’OTAN compte actuellement 29 pays membres et l'Ukraine n'est pas membre de l'OTAN, mais « le président ukrainien Petro Porochenko a déclaré mercredi 28 février 2018 que les premières livraisons d'armes américaines devraient arriver dans les prochaines semaines » (Challenges). En outre, « depuis deux ans des soldats U.S. et canadiens forment les militaires ukrainiens sur le sol ukrainien de manière discrète », écrit le journal suisse le Temps le 2 mars 2018 sans dénoncer le plan machiavélique de l'OTAN qui a déjà dans le passé agit à diverses reprises par des actions criminelles pour justifier des guerres que cela soit en Serbie, en Irak, en Lybie ou en Syrie en utilisant par exemple une figure du mouvement antimilitariste Joschka Fischer qui fit bombarder les civils en Serbie. L'OTAN a, donc, décidé de former les chefs de l'armée ukrainienne alors que Minsk II était en train de se tenir à Minsk le 11 février 2015 ! Minsk II signifiait pourtant la volonté de préserver la paix et de ne pas aller dans la direction de la guerre en cultivant l'agression militaire de l'OTAN sur le sol ukrainien ! Le cessez-le-feu devait être respecté. Bien évidemment en formant les militaires et l'armée ukrainienne bien avant la signature des accords de Minsk II, l'OTAN et le gouvernement Porochenko n'avaient jamais eu l'attention de préserver la paix par Minsk II mais bien la volonté de gagner du temps pour armer l'Ukraine en l'occupant des troupes des forces de l'OTAN et en faisant débarquer l'armada de l'OTAN sur les ports allemands et polonais pour encercler le territoire russe ! 

Des centaines de soldats américains et canadiens forment depuis deux ans, de manière très discrète, les futurs officiers de l’armée de Kiev. C'est le plan de l'OTAN et de Berlin depuis le début. Berlin joue un rôle clef dans la guerre en Ukraine et contre la Russie tout en hurlant qu'il ne faut pas faire la guerre contre la Russie par l'entremise des mouvements nationalistes comme Pegida. Le scénario est bien écrit et bien planifié aussi et surtout dans la stratégie de communication. Berlin a formé les snipers de l'Euromaïdan sur le sol allemand. Berlin a fondé et financé via la fondation de la CDU, l'Adenauerstiftung, le parti politique ukrainien l'UDAR qui a joué un rôle fondamental dans l'Euromaïdan et dans le putsch de Kiev. La capitale Berlin est devenue le chef de l'OTAN pour le continent européen. Et Angela Merkel était là à Minsk pour signer les accords de Minsk II le 11 février 2015 tout en connaissant les plans de soutien et d'insurrection en Ukraine. Merkel était la cheffe de la CDU à cette époque. Aujourd'hui les média allemands veulent nous faire croire que la Bundeswehr est mal équipée... Cela rappelle les dires des politiques et des média du Reich durant la République de Weimar mourrante sur la non existence de son armée alors que le gouvernement allemand mettait sur pied discrètement une armée moderne pour attaquer l'Europe et la Russie.   Berlin vent des tanks modernes à la Turquie et les média allemands et même français disent que la Bundeswehr et démodée ? Berlin est le troisième plus grand vendeur d'armes de guerre au monde et la Bundeswehr serait mal équipée ? C'est du n'importe quoi ! Il s'agit d'une stratégie de communication de guerre car officiellement l'Allemagne n'a pas le droit d'avoir une armée sophistiquée et moderne et ni la bombe atomique du fait des accords signés à l'issue de la Seconde Guerre mondiale. Les accords de Minsk I ou Minsk II ne devaient pas être respectés dès le début. Il y va de même avec la supposée mauvaise armée allemande. Celui qui veut mener une guerre et écraser son ennemi déclaré va mentir ! Et les média en Europe participent à véhiculer ces mensonges sans, par exemple, rappeler, comme c'est le cas du texte du Temps, aux lecteurs que l'Allemagne d'aujourd'hui n'a toujours pas signé des accords de paix après la Seconde Guerre mondiale et que cette Allemagne est aujourd'hui à la tête de l'OTAN en Europe et que cet OTAN forme les soldats ukrainiens directement en Ukraine. Les lecteurs ne doivent pas voir les cartes du jeu. (Berlin, par exemple, vend ses armes à l'Arabie saoudite et Porochenko achète ses armes en Arabie saoudite),

Présence permanente de soldats américains et canadiens.

« En trois ans la «ville-centre» de la base est devenue le cantonnement permanent d’environ 200 soldats américains et de 250 Canadiens qui disposent chacun de leur quartier, de leur mess, de leur salle de sport, de leurs lieux de vie. Ces derniers mois, des Lituaniens ont également répondu présent. Parfois, des militaires délégués des académies de Sandhurst (Grande-Bretagne) viennent prendre le pouls des forces ukrainiennes. En 2015, les Ukrainiens ont demandé une assistance et les Canadiens sont les premiers à leur avoir dit oui, indique le Major Jeff Day, commandant adjoint de la 2e brigade mécanisée canadienne, assis au bar des soldats à la feuille d’érable. C’est la cinquième rotation, un millier de soldats canadiens sont déjà venus. Nous avons été chargés de développer un programme d’entraînement des sous-officiers », peut-on lire dans l'article du Temps. La Lituanie est depuis la guerre en Ukraine et l'opération de l'OTAN sur les frontières russes sous le commandement militaire allemand.

Volonté de guerre.

C'est évident que l'OTAN veut faire la guerre à la Russie et massacrer les populations russophones qui se trouvent dans le Donbass. Des paroles abominables de Porochenko « nous allons faire vivre leurs enfants dans les caves pendant que nos enfants iront à l'école », de la volonté de Kiev d'interdire la langue russe, du soutien de l'Unicef alors que l'Ukraine forme ses enfants dans des camps militaires sous la tutelle de d'instructeurs d'Azov, aux propos terrifiants et récents de Kurt Volker, le représentant spécial actuel des U.S.A. pour l'Ukraine après Nuland « il faut éliminer la DNR et la LNR » -alors que les accords de Minsk I et II doivent être la priorité-, la volonté de massacrer les habitants du Donbass et de ne pas respecter les accords de Minsk sont clairs . Les média du système, eux, ici encore le Temps, ferment les yeux alors qu'un génocide sur le modèle connu en Serbie est en train de se mettre en place ce que Poutine avait déjà vu et pour cette raison décidé de soutenir les deux républiques qui ont fait sécession de manière démocratique par des élections, des élections pas reconnues par l'OTAN, Bruxelles et les Etats européens comme la France et l'Allemagne. « Si nous ne soutenons pas le Donbass, nous allons avoir un génocide » avait déclaré le président russe. Poutine avait aussi démontré la non existence du droit au sein de l'UE en évoquant le cas de la Catalogne qui a été soutenue par les média pour la mise en place d'élections sur la mise en place de sa sécession alors que les républiques du Donbass, DNR et LNR, n'avaient pas obtenu le même soutien de ces mêmes média. D'ailleurs, aujour'hui Puigdémont a obtenu un refuge en Belgique alors qu'il est réclamé par la justice espagnole. Poutine avait souligné l'irrégularité des règles et donc la non existence du droit ce qui est vu par le mensonge sur les accords de Minsk I ou II. La guerre est bien là et un génocide est sur le point d'être réalisé de manière planifié dans le Donbass sous la bannière de l'OTAN et de l'ONU et de …. l'UNICEF  !

Olivier Renault

Dernières publications

Articles les plus lus