Le Donbass n'a que faire de l'Ukraine

 
Actualités
14 octobre
00:19

Le Donbass n'a que faire de l'Ukraine

Porochenko a encore fait une déclaration comme quoi le Donbass voudrait retourner en Ukraine... Alexander Zakharchenko, le chef de la DNP, a sur-le-champ répondu à Porochenko « si et seulement si Kiev parvient à tuer un million et demie de personnes qui sont absolument contre de faire partie de l'Ukraine ». Le journaliste Sémion Pégov explique pourquoi au-delà de la question militaire, le Donbass ne va pas retourner à l'Ukraine.

C'est qu'au jour d'aujourd'hui le Donbass n'a réellement pas besoin de l'Ukraine sur tous les points commerciaux, alimentaires et de la technologie.

Les raisons du refus. Laissons-nous tout d'abord être pragmatique. Qu'est-ce que l'Ukraine peut donner au Donbass. Sur l'aspect culinaire déjà. Je fais au moins une fois par mois une visite à Donetzk et j'en profite pour faire mes courses. Depuis déjà 6 mois nous assistons à la production de produits « made in DNR ».

Il est intéressant de remarquer que les produits vendus sous le label « made in DNR » sont largement moins chers que les autres produits. En plus, ces produits ne sont pas inférieurs aux produits importés de Russie. J'ai presque goûté à tout sauf à la bière. Pour des raisons personnelles, je ne bois pas d'alcool. Mais les collègues vantent la qualité de la bière produite en DNR. Le prix de la bière est d'environ 40 roubles pour un litre. A Moscou, dans les gares, visiter des toilettes publiques est bien plus cher.

La glace, les conserves, « made en DNR » sont tous au top. Quelques heures après un attentat sur le convoi du vice-président, Alexandre Timofeev, -c'était en septembre dernier ce dernier s'est rendu sur le site des nouvelles serres pour constater le niveau de la production en légumes en DNR.

Nous avons une philosophie de vie indestructible à Donetsk. Regardez simplement la manière de vivre à Donetsk. Une personne responsable dans la vie économique en DNR, bien que ce soit une république non reconnue du point de vue diplomatique, qui vient de survivre à un attentat, se rend juste après dans les serres pour voir la production de concombres... J'ai le sentiment que ces gens-là n'ont pas besoin de personne. Ils vivent dans un autre monde qui est basé sur la solidité.

Nous avons fait le tour de l’alimentation. Le Donbass est capable de se nourrir sans l'Ukraine. Le pays du Donbass avec sa terre est riche et les gens sont travailleurs.

Prenons maintenant l’exemple des technologies IT qui sont aujourd’hui extrêmement importantes pour n’importe quel pays. La DNR a son propre opérateur en téléphonie : Phoenix. Et les prix pour les communications de Phoenix sont ridicules. 50 roubles pour un mois d'abonnement à internet ! Bien sûr, la vitesse de son internet n'est pas encore très rapide, mais c'est pour demain. L'offre du G4 va bientôt venir.

En dehors de l'aspect purement commercial et technologique pour les consommateurs, l'armée de la DNR produit déjà ses propres armes ! La DNR a son propre pistolet.

Bref, le Donbass et la DNR n'ont nullement besoin de l'Ukraine et Porochenko se plante totalement

Traduit du russe par Olivier Renault!

Dernières publications

Articles les plus lus