L'Occident fabrique des machines pour se suicider !

 
Actualités
7 décembre
00:35

L'Occident fabrique des machines pour se suicider !

Le monde occidental est totalement dégénéré. Des cliniques suisses sont déjà intéressés par l'achat de la machine à tuer qui peut être construite par une imprimante 3 D. L'inventeur de la machine est le médecin australien, docteur Philip Nitschke, basé aux Pays Bas. Nitschke porte le surnom de « Dr. Death ». Cela est notre deuxième « Dr. Death » après le docteur allemand Gunther von Hagens sur la liste des docteurs d'après la fin de la Seconde Guerre mondiale, qui a inventé la Plastination et lancé le recyclage -les cadavres sont dépecés, les os bien nettoyés et stockés et la peau disparaît dans des container sous forme de liquide- en masse des gens après leur mort après avoir obtenu leur accord par écrit. Avant et pendant la Seconde Guerre mondiale nous avions des docteurs de la SS, des docteurs anglais et américains, qui lancèrent la mise en place de l'euthanasie en masse. L'exploitation de la vie et de la mort pour les affaires ne connaît plus de limites sur l'échelle de la dignité humaine, relayant les actions de guerre sur des civils à un rien du tout car la mort est totalement banalisé rendant la vie sans valeur. Les médecins, aujourd'hui, au lieu de sauver les vies humaines, invitent à tuer et à spolier les corps et les âmes et les média font la promotion du produit.

La « Sarco Capsule ». « La machine utilise de l'azote pour asphyxier délicatement sa victime, ne lui laissant que l'impression d’être un peu pompette », écrit Valeurs Actuelles. Ce nouveau docteur « Death », venant d'Hollande, était déjà l'auteur d'un « exit bag », sorte de masque diffusant du monoxyde de carbone, très efficace mais peu esthétique. Cette fois, sa « Sarco Capsule » présente une allure de navette spatiale des plus excitantes » continue Valeurs Actuelles. Philip Nitschke fut, officiellement, le premier docteur au monde à injecter une solution léthale à un patient en 1996.

Exit International. La société de Philip Nitschke, est implantée au Royaume Uni, aux U.S.A, en Irlande, en Australie, en Nouvelle Zélande  . Newsweek célèvre la machine, qui « permet de vous tuer n'importe où » dans un article . Philip Nitschke, qui se bat pour légaliser l'euthanasie depuis des années, a fondé sa société Exit International en 1997. En 2006, Philip Nitschke a publié son livre « Peacefulf Pill Handbook » qui explique comment se donner la mort...

Les patients, personnes âgées, pauvres... seront invités à prendre place dans la machine Sarco pour se faire tuer. L'Allemagne a déjà fondé la fabrique en chaîne du recyclage des cadavres qui sont dépiautés, dépecés pour être réétulisés sous d'autres formes maintenant cette machine à tuer pourra se mettre en amont de la fabrique de recyclage made in Germany. Ainsi, les vieux et les pauvres seront mieux exterminés.

Philippe Troadec

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à la rédaction.

Рубрика: 

Dernières publications

Articles les plus lus