(PHOTOS) Donetsk célèbre 5 ans de la proclamation de la République Populaire de Donetsk

 
Actualités
9 avril
21:33

(PHOTOS) Donetsk célèbre 5 ans de la proclamation de la République Populaire de Donetsk

Ce dimanche 7 avril 2019, la population de la République Populaire de Donetsk a célébré le 5ème anniversaire de sa proclamation survenue au milieu du chaos engendre par le coup d'Etat du Maïdan en février 2014. 5 années une étape dans l'Histoire d'une république, surtout lorsqu'il s'agit de sa genèse et qui plus est dans le feu d'une guerre qui l'a fait naître.

7 avril 2014, la population de Donetsk est dans la rue pour soutenir la proclamation d'indépendance et création de la République Populaire de Donetsk

La veille de cette naissance de la République Populaire de Donetsk, le bâtiment de l'administration régionale devant lequel manifestaient depuis le mois de mars est pris d'assaut par une foule dont le discours et la colère a changé face au mépris du nouveau pouvoir de Kiev et les violences perpétrés contre les populations russes d'Ukraine. Désormais il n'est plus question de fédéralisation mais de sécession et, comme pour la Crimée, d'intégration au sein de la Fédération de Russie.

Un opération similaire va être menée à Lugansk, l'oblast voisin qui lui aussi a été rattaché à l'Ukraine par décision arbitraire de Lénine en 1918. Les 2 régions restent donc unies dans leurs destinées historiques, qu'elles décident en 2014 de reprendre en main en s'autoproclamant Républiques Populaires de Donetsk et Lugansk.

Le 7 avril 2014, la foule est encore plus nombreuse devant le parlement régional où le conseil du peuple, en proclamant la déclaration d'indépendance de l'oblast de Donetsk donne naissance à la République Populaire de Donetsk. A l'extérieur la population est dans son immense majorité soutient cet acte séparatiste historique (plus de 85 % de Donetsk est composé de russophones dont plus de 40% ayant la nationalité russe), ta,dis que dans le ciel passent des avions de combat ukrainiens comme le signe des années de souffrance d'une guerre qui se presse aux portes du Donbass.

Une nouvelle page de l'Histoire européenne est en train de s'ouvrir 15 années après que l'OTAN en Yougoslavie ait déclaré ouvertement la guerre à ses peuples. Et l'Ukraine est bien un objectif majeur de cette stratégie étasunienne en Europe qui vise à étrangler la Russie ("stratégie du containment") en s'accaparant de ce pivot stratégique entre l'Orient, l'Occident et l'Eurasie. 

 

La Crimée qui a échappé par référendum et réintégré la Russie était bien pour les occidentaux la pierre d'angle de cet enjeu ukrainien car elle y abritait non seulement une population russe mais aussi sa "Flotte russe de la Ler Noire". Le Donbass va suivre la Crimée mais sans toutefois obtenir son intégration dans la Fédération de Russie car le contexte législatif (la constitution de la Crimée autonome autorisait le référendum) l'histoire ukrainienne (Crimée rattachée arbitrairement par Kroutchev en 1954, et le Donbass au moment de la création de l'URSS) et surtout les enjeux stratégiques ne sont pas les mêmes (base navale ce Sébastopol).

Durant ce printemps 2014, ce famaux "Printemps Russe" qui marque le coup d'arrêt du monde russe à l'hégémonie occidentale, le mot qui domine dans les discours des militants anti-maïdan est celui de la Novorossiya, cette entité historique fondée par l'impétratice russe Catherine et qui correspond tellement à une réalité identitaire que le mouvement de résistance populaire qui s'oppose au coup d'Etat occidental du Maïdan lui correspond exactement de Karkhov au Nord-Est jusqu'à Odessa au Sud Ouest de l'Ukraine soviétique.

Le 11 avril 2014, le groupe "Alpha" des services de sécurité ukrainiens de Donetsk (SBU) refuse de donner l'assaut au parmement occupé par les séparatistes, tandis qu'à l'horizon de Slaviansk, à 100km plus au Nord, les véhicules blindés ukrainiens s'approchent des barricades qui se dressent aux portes de cette ville qui va encaisser le premier choc d'une "Opération Spéciale Antiterroriste" démentielle lancée contre le Donbass par Kiev.

Le Donbass allait devenir l'avant poste en feu de la Russie !

Erwan Castel

Les festivités se sont déroulées devant la maison gouvernementale située dans le centre de Donetsk. Denis Pouchiline, l’actuel chef de la République a tenu à rappeler le déroulement des événements en 2014:

« Aujourd’hui nous nous sommes rassemblés pour nous rappeler que c’est ce même jour que nous étions venus nous mobiliser de nouveau. Nous avons réalisé que nous ne pouvions pas faire autrement. Nous sommes venus jusqu’à ce bâtiment et l’avons pris. Et en entrant dans ce bâtiment, en y pénétrant, chacun de nous a réalisé qu’il n’y avait pas de retour en arrière possible. »

Il a aussi tenu à rassurer sur le fait que la RPD continuait sur la voie qui avait été fixée lors de sa proclamation : l’intégration avec la fédération de Russie.

« Nous avons besoin de la grande Russie. Nous avons besoin de retourner au sein de la mère patrie. Très souvent on entendait lors des rassemblements : « Crimée ! Donbass ! Russie ! Référendum ! ». Notre route est plus longue ! Mais nous y allons. Nous irons tous ensemble avec vous. »

Photos de Svetlana Kissileva

Galerie-photos

Dernières publications

Articles les plus lus