(PHOTOS) Donetsk. L’avenue Kievski panse ses blessures

 
Actualités
5 juillet
00:40

(PHOTOS) Donetsk. L’avenue Kievski panse ses blessures

La place Chakterskaïa avec sa statue du mineur et une magnifique église derrière, c’est presque encore le centre de Donetsk. Très beau et bien entretenu, où rien ne rappelle la guerre qui ravage le Donbass depuis maintenant plus de quatre ans. Si ce n’est la tour fermée du centre d’affaires « Severny » laissé à l’abandon.

Mais cette impression est trompeuse : en dépit des Accords de Minsk, la ligne de séparation que ceux-ci ont tracée entre les belligérants, se trouve en permanence sous le feu de l’armée ukrainienne qui teste ainsi la défense des forces républicaines en tuant et blessants les civils du Donbass, les privant du toit…

Ainsi, si en contournant la place, au lieu de suivre la rue Artiom, vous prenez sur votre droite après le centre d’affaires, vous vous retrouvez aussitôt dans un autre monde. Celui de la guerre et de ces stigmates : des immeubles aux fenêtres soufflées condamnées avec des feuilles de placages ou du plastique, aux murs criblés par les éclats des obus…  

L’avenue Kievski était la route principale qui avant la guerre menait à l’aéroport de Donetsk et était une des première à recevoir les bombes des « libérateurs » ukrainiens. Le 25 mai 2014, Piotr Porochenko s’est fait élire le président de l’Ukraine ayant promis d’apporter rapidement la paix dans le Donbass. Mais le lendemain matin, les habitants de Donetsk qui se dépêchaient à l’aéroport pour partir en vacances ou en voyage d’affaires ont été pris au dépourvu par une frappe massive de l’aviation militaire ukrainienne. Commençait une des batailles clé de cette guerre, celle de l’aéroport de Donetsk : les forces punitives de Kiev tenaient absolument à prendre sous leur contrôle ce havre aérien pour pouvoir bombarder la ville depuis le ciel.

Plus tard, il y aura beaucoup d’autres bombardements et beaucoup de victimes. Le quartier autour de l’avenue Kievski fera partie des zones les plus touchée de Donetsk, au même titre que le quartier Oktiabrski, le monastère Iversky, la rue Vzletnaïa...

Le 1er octobre 2014, le jour de la rentrée des classes, décalée d’un mois à cause de la guerre, les forces kiéviennes bombarderont avec les lance-roquettes multiples « Grad » l’école n°57, l’usine de fabrication de pain et l’arrêt du bus à côté. 8 personnes trouveront la mort dans ce bombardement, 50 autres seront blessées.

Aujourd’hui, la situation économique en République Populaire de Donetsk est loin d’être simple à cause de la guerre qui dure et du blocus imposé par Kiev. Mais le jeune pays se développe. Même si on n’a pas encore réussi à tout reconstruire, les magasins ouvrent, les services urbains travaillent, tandis que les habitants du quartier Kievski qui continuent à y vivre malgré tout, plantent des fleurs et aménagent les cours de leurs immeubles… La vie encore et toujours triomphe sur la mort.

Reportage et photos de Svetlana Kissileva

Gallerie photos

Dernières publications

Articles les plus lus