(PHOTOS) Ecole militaire de Donetsk (DonVOKU) : il existe un métier, celui de défendre sa patrie

 
Actualités
24 juillet
14:16

(PHOTOS) Ecole militaire de Donetsk (DonVOKU) : il existe un métier, celui de défendre sa patrie

Jean-François Gindrey, membre du bureau du Centre de représentation de la République Populaire de Donetsk, ingénieur et officier de réserve, s'est rendu la semaine dernière à Donetsk. Sa visite a coïncidé avec deux dates marquantes : le 14 juillet, fête Nationale de la République française, et 75e anniversaire de la victoire de l'Armée rouge dans la bataille de Koursk, ayant permis à l'Union Soviétique d'acquérir la sérénité nécessaire aux grandes offensives libératrices, lancées dès 1944 contre l'Allemagne nazie.

J.-F. Gindrey, qui dans sa jeunesse avait été élève du lycée militaire de Saint-Cyr, a été particulièrement ému par la visite de l'Ecole Militaire Interarmées du Commandement de la RPD (DonVOKU) où il a été reçu par le colonel Alexandre Kourenkov, chargé d'éducation. La rencontre avec les jeunes gens ayant fait le choix d’œuvrer à la défense de leur patrie a rappelé à Jean-François, qui pour sa part avait opté pour une carrière civile dans l’ingénierie, de bons vieux souvenirs. Elle l'a touchée d'autant plus que certains de ces futurs officiers avaient déjà pris part aux combats de la guerre du Donbass. Parfois, ils avaient même de la famille de l'autre côté de la ligne du front : situation dramatique comme celle de la France des année 40 du siècle dernier, quand le maréchal Pétain formait ses milices, tandis que le père de Jean-François rejoignait les maquis pour combattre l'envahisseur allemand.

Actuellement, c'est la période d'examens à DonVOKU : les élèves-officiers font le bilan de leur année et les candidats passent le concours d'admission.

L'école DonVOKU a été constituée par le décret du président de la RPD Alexandre Zakhartchenko du 6 mai 2015 sur la base de l'Ecole supérieure militaire et politique de génie et de transmission de Donetsk. Un des meilleurs établissements de formation supérieure militaire de l'Union Soviétique, l'école avait été dissoute en 1995; peu de temps après la déclaration par l'Ukraine de son indépendance. Le territoire avait été laissé à l'abandon, les bâtiments d'enseignement étaient devenus vétustes, leurs vitres étaient cassées, les murs avait perdu leur peinture.…

La situation a radicalement changé quand le Donbass a dû prendre les armes pour défendre sa terre, son droit de parler sa langue et honorer ses aïeux. Peu de temps après, il a commencé à construire son propre Etat à part entière. Les forces de la résistance populaire ont progressivement évolué vers une armée régulière et aujourd'hui celle-ci éprouve un fort besoin en cadres de commandement. C'est l'école DonVOKU qui s'est chargé de la tâche de répondre à ce besoin et une partie de ses élèves-officiers a déjà acquiert une expérience de terrain dans les batailles d'Ilovaïsk et de Slaviansk.

Aujourd'hui, la situation économique du jeune Etat, qui vit dans des conditions d'une guerre permanente de guerre et de blocus qui lui ont été imposées par l'Ukraine, est loin d'être simple. Néanmoins, l'école DonVOKU se reconstruit progressivement grâce au financement du budget de l'Etat, l'aide humanitaire, mais aussi le soutien de ses anciens élèves. L’objet d'une fierté particulière fait le nouveau cabinet de dentiste dans l’infirmerie de l'école, équipé avec le matériel dernière génération.

Reportage et photos de Svetlana Kissileva

Galerie de 30 photos (pensez à feuilleter)

Dernières publications

Articles les plus lus