(PHOTOS) La Grande nuit pascale à Saint-André le Protoclet

 
Actualités
4 mai
22:42

(PHOTOS) La Grande nuit pascale à Saint-André le Protoclet

Les fidèles se réunissent à l'église samedi soir à partir de 23 heures pour veiller en attendant l'heure de la résurrection du Seigneur. La vigile pascale est un office sans doute le plus attendu et le plus fréquenté de l'année. Ainsi, la petite église, pleine à craquer, a du mal à contenir tous ceux qui veulent assister à la triomphe de la Vie sur la mort qu'il incarne. L'office débute dans l'obscurité complète de la nuit, tous cierges éteints. Peu de temps avant minuit arrive enfin le moment exceptionnel où les paroissiens sortent tous en procession autour de l'église.

En tête viennent la croix et le luminaire, puis les porteurs d'icônes suivis du prêtre qui tient un cierge à trois branches et de la chorale chantant les chants de la Résurrection. Après avoir fait le tour de l'église, tous reviennent devant les portes qui sont alors fermées. Le silence se fait. Il est rompu par la vois du prêtre qui annonce : "Christ est ressuscité ! Christ est ressuscité ! " Les fidèles lui répondent avec exubérance : "En vérité, il est ressuscité! " Les chants de Pâques résonnent et ne cesseront pas.

A l'intérieur de l'église, tout est illuminé. La moindre petite lumière est allumée. Il y a des fleurs partout/ Tout le monde s'embrasse. Les portes royales de l'autel sont ouvertes pour montrer qu'il n'y a plus de différence entre le ciel et la terre, que nous sommes les invités du Seigneur pendant toute cette fête.

L'office est célébré jusqu'à l'aube où on rentre à la maison se reposer un peu avant de retourner à l'église pour la bénédiction des œufs peints, des koulitchs – gâteaux de Pâques qui ressemblent à des panettones italiens - et des Paskhas au fromage blanc.

La désolation de la veille a laissé place à une immense joie.

Reportage de Svetlana Kissileva

Рубрика: 

Dernières publications

Articles les plus lus