(PHOTOS) Office de la Passion à église de Saint-André le Protoclet de Donetsk

 
Actualités
25 avril
08:27

(PHOTOS) Office de la Passion à église de Saint-André le Protoclet de Donetsk

Cette année, l'Eglise orthodoxe a célébré Pâques le 8 avril, une semaine après les catholiques. La date étant définie par un procédé de calcul ancestral complexe en fonction de la lune, les deux églises peuvent la fêter le même jour ou avec un décalage allant jusqu'à 5 semaines.

Sachez que si Pâques se limite pour vous à un repas festif et la recherche des œufs au chocolat avec les enfants, il vous sera difficile de saisir pleinement le sens spirituel profond de la principale fête chrétienne. Que vous soyez pratiquant ou non, pour la vivre vraiment, essayez au moins une fois de suivre toute la Semaine sainte qui va du dimanche des Rameaux – qui correspond à l'entrée de Jésus à Jérusalem et commence sa Passion – à la veillée pascale de la nuit du samedi de Pâques où l'on fait mémoire de la Résurrection de Christ. Nous sommes encore en période pascale qui se poursuit pendant 40 jours jusqu’à L'Ascension. Ainsi, nous vous montrons en photos comment la célébration de cette grande fête se déroule chez les chrétiens orthodoxes.

Dans ce reportage, nous parlerons de l'office de la Passion lors duquel on commémore les souffrances et la mort de Jésus sur la croix. Il a été réalisé dans une petite église de Saint-André le Protoclet (c'est-à-dire, le « Premier appelé » par le Seigneur) située en plein centre de Donetsk.

Si pour mesurer complètement la grandeur de Dieu votre foi a besoin de s'appuyer sur un décor somptueux avec des vitraux et des fresques, ce qui a aussi son sens, nous vous conseillons de vous rendre dans un autre temple. L'église de Saint-André est récente, son décor n'a pas été achevé, d'autant plus que nous sommes en guerre qui ravage le Donbass depuis 4 ans, et se limite à l'essentiel : un autel, une iconostase et des icônes accrochées aux murs. Mais ce qui la distingue de tant des autres, c'est une ambiance particulièrement chaleureuse, presque familiale et sincère, où rien n'est feint ni chez les hommes de Dieu, ni chez les paroissiens.

C'est ce qui s'est fait particulièrement ressentir lors de l'office de la Passion où l'émotion fut palpable. Vous allez pouvoir constater par vous-même sur les photos que le calvaire et la mort du Christ ont été commémorés dans une véritable désolation. Le sentiment de solidarité avec la Passion de notre Seigneur semble mouvoir les paroissiens. C'est un peu comme s'ils étaient vraiment présents à la Crucifixion, à Jérusalem, il y a plus de 2 mille ans... Ils semblent revivre cette souffrance avec une intensité effrayante et pleine de réalisme!

L'office de la Passion se déroule autour de l'Epitaphios symbolisant le linceul du Christ et son enterrement. Il s'agit d'une icône réalisée sous forme d'un grand tissu brodé et richement orné qui représente le corps du Christ descendu de la croix.

Le matin, après les Vêpres, le prêtre sort de l’autel en portant l'Epitaphios au-dessus de sa tête. Il est précédé des diacres avec une grande bougie pascale à la main, un Evangile et un cadre orné de fleurs. L'Epitaphios est placée au milieu de l’église sous le Crucifix où elle reste jusqu'au soir pour que les fidèles puissent la vénérer et venir se recueillir devant tout au long de la journée. Le soir, le prêtre, les diacres et les paroissiens font une procession avec l'Epitaphios autour de l'église pour représenter l'enterrement du Jésus. Après la procession, l'Epitaphios est replacée au centre de la salle où elle restera jusqu'à l'annonce de la résurrection le dimanche de Pâques à minuit. A la fin de l'office l'église plonge dans le noir, mais les portes Royales restent grand ouvertes sur un autel d'où jaillit une vive lumière comme un présage d'une bonne nouvelle prochaine, d'un grand miracle divin qui est en train de se produire.

Reportage de Svetlana Kissileva

Toutes les photos de l'office de la Passion à église de Saint-André Protoclet de Donetsk

Dernières publications

Articles les plus lus