Près de 40 femmes originaires du Donbass sont détenues par le SBU pour de fausses accusations.

 
Actualités
14 novembre
01:50

Près de 40 femmes originaires du Donbass sont détenues par le SBU pour de fausses accusations.

Les agents des Services spéciaux d'Ukraine procèdent à des enlèvements des femmes qui résident dans le Donbass, y compris sur des territoires contrôlés par le pouvoir kiévien. Il s'agit des femmes qui ne sont impliquées d'aucune façon dans le conflit qui se déroule actuellement dans l'Est du pays. C'est ce qu'a déclaré ce jour au médias la représentante de la République Populaire de Donetsk en Droits de l'homme Daria Morozova.

Ces jeunes femmes qui se font souvent enlever au moment où elles traversent la ligne de front pour des raisons familiales ou pour effectuer des démarches administratives, sont ensuite mises en détention et torturées. Elles sont prêtes alors à signer n'importe quel document et s'accusent ainsi d'elle mêmes. Les requêtes de leurs proches auprès du SBU ne reçoivent aucune réponse des services tant que les femmes ne signent pas des aveux. Ainsi, près de 40 femmes restent en détention accusées de crimes imaginaires, a ajouté Daria Morozova. Elle s'est engagée d'aborder ce sujet lors des prochaines négociations à Minsk.

Source : Agence de presse de Donetsk (DAN)

Traduction : Svetlana Kissileva

Рубрика: 

Dernières publications

Articles les plus lus