Propagande : l'OTAN montre ses soldats courir comme des lapins et se reposer près d'un brasier

 
Actualités
25 décembre
23:56

Propagande : l'OTAN montre ses soldats courir comme des lapins et se reposer près d'un brasier

C'est Noël est l'OTAN montre des vidéos de ses troupes contentes de vivre en « famille internationale » (We are together, we are NATO) et de célébrer Noël ensemble même si ils se trouvent dans la neige à côté de la Russie. On apprend que le « Soldat OTAN » est une machine et que les machines sont des êtres humains... Le « soldat OTAN » est selon la vidéo solide et très résistant au froid. Il est aussi capable de courir dans la neige et de ramper dedans dans 5 centimètre à peine. Des femmes et des hommes sous les uniformes de l'OTAN célèbrent Noël ensemble. Rencontre avec la propagande ridicule de l'OTAN.

L'OTAN, c'est une grande histoire de fraternité et d'amour dans une grande famille internationale.

Ici, les soldats courent sans arme... sur un sol neigeux (y a que 5 centimètres et pas 3 mètres, pas encore...comme c'est le cas dans cette région) et sautent de talus en talus comme les petits lapins dans les forêts d'Estonie et de Lettonie ou de Lituanie. Subitement, la vidéo ralentit sur un soldat qui tend la main à un autre soldat, son camarade. Celui qui tend la main porte le petit drapeau polonais sur la manche. L'autre soldat, en se retournant, porte le petit drapeau U.S. . L'OTAN c'est une grande histoire de fraternité et d'amour dans une grande famille internationale nous raconte d'ailleurs les soldats dans la vidéo et dans d'autres vidéos. On voit des soldats roumains, canadiens, britanniques, avec les soldats U.S. . Les soldats font une pause sous des sapins. La musique dramatique accompagne la vidéo de propagande. L'objectif de la caméra se focalise sur le soldat U.S. qui vient de s'asseoir tout pensif au dos d'un sapin et qui sort de sa sacoche U.S. des photos de sa famille.  La vidéo est un message des troupes à leur famille mais aussi en interne pour les soldats bloqués dans une situation de guerre qu'ils ne veulent en réalité pas car ils préféraient être auprès des leurs enfants et dans les bras de leur femme ou mari. Mais il faut gagner le salaire pour payer la maison et l'éducation des enfants. Pris au piège le soldat de l'OTAN doit dire qu'il est content d'être là dans la neige et le froid près de la frontière russe. Sinon, il risque de perdre son job et tout le reste : maison, femme et enfants. Une musique de Noël vient se coller sur les images pendant que le soldat U.S.  se relève pour marcher tout seul dans la neige. Puis le soldat U.S. arrive à un bivouac où un feu de camp est allumé. On sent la chaleur du groupe et la fraternité des frères de combat qui se trouvent sous la bannière de l'OTAN. Il vient de retrouver les soldats polonais, roumains... près du feu, la musique de Noël accompagne. Sa nouvelle famille, c'est l'OTAN auprès du brasier.  Le soldat U.S. vient de mettre un bout de chocolat dans sa bouche et là il sourit radieusement d'un sourire de débile. Les soldats de la Bundeswehr ne sont pas là sur les vidéos. C'est étrange car justement la Bundeswehr a un commandement de l'OTAN dans les pays baltes. En Face, il y a toute l'armée russe avec des soldats qui ne se prennent pas pour des lapins près du brasier et qui ne s'amusent pas à courir dans la neige sans une arme. Le « soldat OTAN » est issu de la génération MacDo et confond son stationnement près de la Russie à un séjour de vacances.

Dans une autre vidéo des soldats espagnols, norvégiens, américains, britanniques, canadiens français, disent « on espère passer de bonnes fêtes ici comme une famille multi-nationale », dit une soldate joyeusement dans un sourire marketing.

Les soldats de l'OTAN sont des machines !

Dans une vidéo délirante de l'OTAN une jeune soldate dit « nous sommes des machines et les machines sont des êtres humains... » Un drone vient de décoller dans un hangar où sont stationnés des chars. « We treat ourselves like machines, we treat the machines like people », « On se traite soi-même comme des machines, nous traitons les machines comme des individus ». La femme soldat est lieutenant et considère ses hommes comme des machines. « Les machines sont comme les êtres humains, elles ont besoin de faire des exercices ». Dans la vidéo on voit des bombes au phosphore blanc tomber sur un champ d'entraînement... C'est l'OTAN qui vous souhaite un joyeux Noël !

Olivier Renault

Рубрика: 

Dernières publications

Articles les plus lus