Rafael Lusvarghi renvoyé devant le tribunal

 
Actualités
20 août
10:00

Rafael Lusvarghi renvoyé devant le tribunal

Un espoir pour le volontaire brésilien condamné à 13 ans de prison.

Rappel des faits : Rafael Lusvarghi est un volontaire brésilien qui a servi pendant 1 an en 2014-2015, au sein de l'armée de la République Populaire du Brésil. En octobre 2016 il est arrêté par le SBU lors d'une escale à Kiev, et le 25 janvier 2017 il est condamné à 13 années de réclusion par un tribunal de Kiev.

De nombreux volontaires étrangers viennent depuis plus de 3 ans rejoindre les défenseurs du Donbass, portant leur regard dans le collimateur d'un fusil ou d'un appareil photo. La présence de ces russes, serbes, français, espagnols, brésiliens etc pose bien sûr problème au gouvernement ukrainien qui voient aussi en eux une contre-mesure à la doxa propagandiste occidentale qui prétend que ce sont des soldats russes qui se battent dans le Donbass, car chacun de ces volontaires étrangers, surtout les occidentaux, est un acteur mais surtout un témoin de la réalité de cette guerre à caractère génocidaire menée par Kiev.

L'ONU a refusé de qualifier les Républiques du Donbass d'organisations terroristes et ces volontaires comme Rafael Lusvarghi restent des ressortissants étrangers certes punissables au yeux de la justice ukrainienne mais aussi protégés par un droit international.

C'est ainsi que cette semaine, la cour d'appel de Kiev a cassé la sentence prononcée par le tribunal de première instance, constatant d'importants vices de procédure et des violations à la législation dans ce jugement expéditif qui recherchait avant tout une condamnation forte pour l'exemple beaucoup plus qu'un jugement équitable ou la défense du condamné a la possibilité de s'exprimer.

Le volontaire brésilien qui a déjà passé presque 1 an dans les geôles ukrainiennes doit maintenant attendre de repasser devant un nouveau tribunal pénal qui réexaminera les charges retenues contre lui. 

Il ne s'agit pas ici de crier victoire mais l'espoir de voir Rafael expulsé vers le Brésil ou au pire sa peine réduite est désormais permis...

Croisons donc les doigts !

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Dernières publications

Articles les plus lus