(REPORTAGE) Les oubliés de la guerre du Donbass (I) : Visages

 
Actualités
28 mai
23:26

(REPORTAGE) Les oubliés de la guerre du Donbass (I) : Visages

Le 9 et le 10 mai derniers, l’occasion de la 7e mission humanitaire d’Emmanuel Leroy et son épouse Estelle de l’association humanitaire « Urgence enfants du Donbass », nous avons suivi l’équipe des bénévoles d’Andreï Lyssenko qui aide, dès les premiers jours du conflit, les habitants de la République Populaire de Donetsk qui vivent sur la ligne de front. Parmi eux, il y a essentiellement des personnes âgées, mais aussi des femmes avec des enfants, souvent en bas âge, qui n’ont pas où aller et qui restent ainsi habiter les zones situées parfois à moins de 700 m des positions ukrainiennes, exposées à leurs tirs et bombardements, où l’aide humanitaire a du mal à parvenir.

Nous avons, notamment, rendu visite à l’hôpital du district Petrovski à Sergueï, blessé par un sniper au bras et à la jambe pendant qu’il travaillait dans son potager. La tactique des snipers ukrainiens consiste à blesser un civil et attendre que les médecins, voire des militaires se précipiteront à son secours pour pouvoirs tuer plusieurs personnes. La guerre a déjà pris à Sergueï son fils, tombé au combat en défendant son pays, mais l’homme ne se laisse pas abattre.

Le 9 mai, nous avons visité les villages de Troudovski, d’Alexandrovka et d’autres à l’ouest de Donetsk au son des bombardements plus ou moins proches, pour partir le 10 à 120 km de la capitale en direction sud, où se déroulent de violents combats et où les besoins humanitaires sont pressants, en passant par le village de Ïasnoïé près de Dokoutchaïevsk vers Sakhanka et Leninskoïé. Partis avec nos deux véhicules bourrés de sacs alimentaires sur des routes défoncées et à des vitesses qu'il n'est plus possible d'atteindre en France.

Partout les mêmes paysages abandonnés, comme sortis du Stalker, film culte d’Andreï Tarkovski, où la vie semble arrêtée, mais où la nature fait parfois son irruption flamboyante. Comme les fleurs plantées dans des caisses de munitions qui ornent le mur d’un magasin à Troudovski à côté des sacs de sable qui le protègent des éclats des obus.

Ou encore les tulipes que cultive mamie Zina, un petit bout de femme de 93 ans qui a presque perdu la vue à cause de son âge avancé. Quand nous partions, elle essayait de nous obtenir la réponse à une seule question : "Savez-vous quand on arrêtera de tirer sur nous?"

Près de 100 paniers alimentaires distribués, des couches et des médicaments pour un montant total de près de 100 000 roubles (1 500 euros), montant limité par le volume de dons collectés, mais aussi parce qu’il fallait en réserver une parti pour un hôpital qui opère des enfants atteints de la cardiopathie. Hélas, il en aurait fallu bien plus et nous n’avons, malheureusement, pas pu palier à tous les besoins. Même des personnes très âges et infirmes, ayant appris notre arrivée, couraient à notre rencontre à travers les zones exposées aux tirs ukrainiens, prêtes à transporter un paquet bien lourd : lait, un poulet entier, huile, farine, sucre, céréales...jusqu’à chez eux. Vous imaginez alors la déception de ceux ou celles qui ne sont pas arrivés à temps pour avoir leur panier.

Aidez les populations démunies du Donbass !

Nous lançons, encore et toujours, un appel aux dons pour demander à toutes les bonnes âmes, où qu’elles se trouvent, sans considération d’opinions politiques, de couleurs de peau, d’origines, afin de venir en aide aux habitants du Donbass qui sont dans le plus grands besoin à cause de la guerre qui sévit ici depuis plus de 5 ans. Cette situation est intenable. La solution la plus cohérente reste l’envoi d’argent qui sera utilisé pour venir en aide sur place aux plus démunis. Nous faisons appel à votre générosité, ces gens sont en danger, ils sont très nombreux, aidez-les !

Association « Urgence enfants du Donbass » est habilitée à délivrer un reçu fiscal qui vous permet d’exonérer vos dons d’impôts à hauteur de 66 %.

Cliquez ici et faites un don !

Reportage et photo de Svetlana Kissileva

2de partie du reportage : Les oubliés de la guerre du Donbass (II): Silhouettes

Galerie photos

Dernières publications

Articles les plus lus